Premier arrivé sur le chantier (très tôt), et dernier à le quitter (très tard), même le samedi, s’il le faut, et on imagine ce qui lui reste à faire le dimanche. Le tout porté par l’amour de son métier, la passion pour le patrimoine bâti et le respect du client. Qui dit amour dit souci de perfection, patience, dévouement, sens de la beauté et travail dans la bonne humeur : Jean-François Métais réunit toutes ces qualités dans sa personne.

Corona Lecomte,